AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenu sur drink it if you can Invité et amuses toi bien!
N'oubliez pas de jetez un œil aux nouveautés ICI et à nous donner votre avis sur le nouveau design, créer par notre adorable Noah aka smoak.
diiyc souhaite la bienvenu à l'été, au beau temps et aux longues journées de vacances!

Partagez|

Tout était si simple... [AMBER]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Admin de choc
MessageSujet: Tout était si simple... [AMBER] Mer 12 Fév - 19:08

Ce matin, je me levais de bonne heure, bien plus tôt qu'habituellement, j'avais la veille décidée d'aller à la gare routière de Miami, un lieu mémorable du Miami Crew. Je me rappelle encore lorsque Dan avait voulu partir pour je ne sais plus trop quelle raison. On était tous venu le rejoindre ici et ce jour là on avait non seulement empêcher Danou de s'en aller, mais en plus trouver notre nom mythique. Le Miami Crew. Habillé d'un t-shirt I ♥ Miami, un short en jean et des baskets, je prend un taxi et me rend à la gare. J'aurais pu y venir en voiture mais je voulais vraiment faire comme avant. Une fois sur place, je m'assied sur le banc, le fameux banc. Celui sur lequel Amber, Max et moi avions attendu l'arrivée de Dan. Balançant mes pieds d'avant en arrière, je regarde autour de moi, le lieu est vide, vide de mes amis, de ceux qui ont été là pour moi tout au long de ma petite vie, vide de monde, mais vide de souvenirs, je n'arrive pas à me dire que tout est si loin derrière nous. Max ne me parle plus et je m'éloigne encore d'Amber pour des raisons qui m'échappe à moi même.


Be good for you

• Certaines personnes sont prête à s'oublier elle même et à s'effacer pour le bonheur de ceux qu'elles aiment. Certaines personnes aiment sans compter et donneraient leurs vies pour ceux qui sont importants.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membre en Or
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Mer 12 Fév - 20:43

Depuis mon arrivée a Miami, j'avais repris cette vieille habitude de me promener sans penser à la où j'allais. Dans cette ville dont chaque rue m'était connu, car j'avais passé des heures et des heures a arpenter chaque rue, chaque cachette, bien sur certain quartiers m'étaient moins connu que d'autre, mais j'étais incapable de me perdre ici. Je n'avais eu aucune autre envie que celle de m'arracher, me vider l'esprit, oublier tout ce qui m'entoure comme au bon vieux temps. Et inlassablement je faisais tourner dans ma main la chaîne qui appartenait a ma mère, chaîne que je gardais toujours sous la main, bien que je ne l'ai pas souvent autour du cou. Je marchais donc sans but, sans réfléchir. Je m'étais tout d'abord arrêté sur le parking de l’établissement, ce parking ou j'avais rencontré Savanah, Chuck, ou j'avais embrassé Maximilian, Dan, et tant d'autres, ou j'avais ris, pleuré parfois quand j'étais seule, ou j'avais aussi terrorisé ... Que de souvenirs, j'avais donc rapidement passé mon chemin, réfléchissant un instant a la direction a ne pas prendre, de façon à ne pas me retrouver devant chez moi, enfin mon ancien chez moi, ce qui m'aurait été fatal. Et puis j'avais finis par me retrouver a un endroit que je connaissais bien, sans même m'en rendre compte sur le coup, et puis en levant les yeux je m'étais retrouvé a plusieurs mètres de ... De Savanah ?! Que faisait-elle donc la ? Et puis surtout, elle avait adopté cette tenue que nous avions choisis pour le Miami Crew, en la voyant je cru a un rêve, j'en restais comme figée. Elle qui nous fuyait plus ou moins, ici, comme si Dan, Max et moi allions la rejoindre, comme si elle nous attendait, et effectivement elle avait l'air d'avoir raison puisque le hasard m'avais mené ici ...
Je n'osais pas l'approcher, j'avais trop souffert de la voir me fuir, aujourd'hui je ne voulais plus ... Non je ne voulais plus me sentir encore trahis alors que tout allait bien, alors que je cherchais juste a me vider l'esprit. Mais ma curiosité m'empêchait de partir ...


Freedom
Les moqueries d'enfants m'ont poussés à devenir une magnifique femme solide comme un roc. Je me suis évadé grâce au tache de couleur sur le papier et aux efforts qui je le croyais aller me tuer, et aujourd'hui je leur crache au visage ma réussite. Il n'y a rien de plus motivant que les idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin de choc
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Sam 15 Fév - 17:19

Le regard fixé dans le vide droit devant moi, je ne sais plus trop quoi pensé de ma vie en ce moment, mes disputes incessantes avec Nathan, mon éloignement du Miami Crew, ma carrière qui bat son plein. Tout va tellement vite, je vis à cent à l'heure et je n'ai même plus le temps de penser à moi. Je remarque du mouvement pas très loin de moi, l'endroit est vide, les bus n'arrivent pas avant trois bonnes heures. Je regarde vivement sur le côté pour apercevoir Amber. Elle se tient là, sans bouger, droite et toujours d'aussi bonne mine. Elle semble hésiter, tirailler entre partir et rester, je me doute que c'est à cause de moi, j'ai bien compris que je l'avais blesser à m'éloigner si vivement d'elle. J'hésite entre l'ignorer, ce qui me ferait autant de mal qu'à elle et aller à sa rencontre. Je n'ai rien à perdre à essayer de lui parler. Je me relève, respire un grand coup et m'avance vers elle, pour la première fois depuis longtemps, d'un pas hésitant. Amber... C'est presque comme si je murmurais tant ma voix me parait lointaine et pourtant j'ai parler normalement, une onde d'hésitation et de stress se ressent dans le son de ma voix.


Be good for you

• Certaines personnes sont prête à s'oublier elle même et à s'effacer pour le bonheur de ceux qu'elles aiment. Certaines personnes aiment sans compter et donneraient leurs vies pour ceux qui sont importants.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membre en Or
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Sam 15 Fév - 20:50

Elle me vit, et prit la décision de venir me parler, alors que moi-même hésitais toujours pour ce que j'allais faire. Je dois l'avouer j'étais surprise de son choix, habituellement elle me fuyait plutôt que de venir me voir. Elle va mal à ce point ? Ou quoi ? Elle a eu un révélation ? Je vous avoue que tout cela me perd. Il y a encore si peu elle ne m'adressai plus la parole, et aujourd'hui je la retrouve a un des endroits stratégique de notre crew, habillé avec une tenue que nous avions maintes et maintes fois portés, et elle vient me parler presque sans hésiter. Et puis j'ai l'impression de retrouver cette bonne vieille Savanah, ma petite Savanah timide, qui n'ose pas, qui a peur, pas la Savanah médiatique, renfermé et un peu salope sur les bords il faut l'avouer. La Savanah inconnue que j'ai appris à connaitre alors que tout nous opposé.
" Heu ... Je ... Savanah .. J'ai raté quelque chose ? "
Aucune agressivité, mais j'étais vraiment pommé pour le coup.


Freedom
Les moqueries d'enfants m'ont poussés à devenir une magnifique femme solide comme un roc. Je me suis évadé grâce au tache de couleur sur le papier et aux efforts qui je le croyais aller me tuer, et aujourd'hui je leur crache au visage ma réussite. Il n'y a rien de plus motivant que les idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin de choc
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Dim 2 Mar - 16:59

Amber semblait tellement surprise de me voir venir lui parler que je perdais le peu d'assurance qu'il me restait. Charlie il est... il est partie et je... j'ai été conne de l’éloignée de vous à cause de lui. Max avait raison, j'ai jamais été très douée pour me faire de véritables amis et dès que j'en ai je me cherche une excuse pour m'éloigner d'eux. Chuck il savait... il savait pourquoi je m'éloignais et il à rien fait pour m'en empêcher. Il t'as rien dit. Savanah arrête de parler, tu dis n'importe quoi, Chuck pouvait rien lui dire, Charlie est un barge. Je fais encore un pas vers Amber. Revenir ici m'as fais réaliser que je perdais le contrôle sur une bonne partie de ma vie, vous perdre Max et toi c'est comme perdre un bout de moi. dan est le seul à qui je n'ai pas tourner le dos et je m'en veux tellement...


Be good for you

• Certaines personnes sont prête à s'oublier elle même et à s'effacer pour le bonheur de ceux qu'elles aiment. Certaines personnes aiment sans compter et donneraient leurs vies pour ceux qui sont importants.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membre en Or
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Ven 7 Mar - 19:08


" Qu'est ce qu'il ne m'a pas dit ? Qu'est ce qu'il savait et qu'il m'a caché, que vous m'avez caché ? Je t'en pris dis le moi ! " Ça me tué, jusque là je me doutais que Chuck savait quelque chose qu'il me cachait, mais aujourd'hui elle me l'assurait. Elle m'assurait que l'homme qui partage ma vie, le père de ma fille, avait osé me faire souffrir, puisqu'il savait pertinemment que je ne pouvais que souffrir de la " disparition " de ma meilleure amie. Et qu'est ce que Charlie a a voir avec tout ça ? En me disant la vérité, quelqu'elle soit, il pensé que je le mettrai a la porte ? Bien sur pour Savanah j'aurais mis Chuck a la porte si il l'avait fallut. Et au final c'était plutôt lui qui m'y avais mis. Si il m'avait parlé je n'en serait surement pas la ou je suis aujourd'hui, j'aurais fait quelque chose, il savait pertinemment que jamais je ne serais resté sans rien faire. Alors oui je voulais comprendre pourquoi un des seul homme en qui j'avais confiance avait pu me trahir, et faire comme si de rien étais, et surtout me promettre qu'il ne savait pas le fin mot de l'histoire. Une promesse que j'avais voulu croire, et qui aujourd'hui me donnait envie de le fuir un peu plus encore ...
Tu as toujours fuis Savanah, tu as trouvé de la facilité a fuir, à disparaître et a oublier, c'est pas la première fois, et je doute que ce soit la dernière. Quand tu as fuis Miami, quand tu as fuis une vie qui n'étais déjà pas la tienne, tu as su effacer ce que tu avais vécu, je t'ai vu moi, j'ai vu la joie que tu respirais après avoir fuis, alors que nous avions besoin de toi, j'avais besoin de quelqu'un et surtout besoin de toi, mais tu as fuis comme tu l'as de nouveau fait. Tu n'as jamais rien su gérer, j'ai eu du mal a le reconnaître, mais nous n'aurions jamais du nous connaitre, le seul pouvoir qu'on t'attribué était celui de la richesse, je t'ai permis de changer, je t'adorais comme personne, j'ai sacrifié beaucoup pour toi, je t'ai a l'époque donnait tout les avantages qui m'était réservé, je t'avais cru différentes de ces bourges, et tu es parti sans dire au revoir. Je te l'ai pardonné, alors que tout me poussait à te haïr, et je t'ai retrouvé, j'ai cru que tu comprendrais un jour tes erreurs et que tu ne les commettrais plus, en tout cas pas envers moi, mais je rêvé, j'ai trop espéré en toi, tu m'as abandonnée, encore, je ne pourrais pas te le pardonner.
Je détournais le regard laissant couler des larmes silencieuse, je vidais mon cœur, après tant d'années je vidais enfin mon cœur. Disant des choses que jamais je ne lui avais dis, comme à quel point j'avais souffert de son départ. La déception de ma désillusion ...


Freedom
Les moqueries d'enfants m'ont poussés à devenir une magnifique femme solide comme un roc. Je me suis évadé grâce au tache de couleur sur le papier et aux efforts qui je le croyais aller me tuer, et aujourd'hui je leur crache au visage ma réussite. Il n'y a rien de plus motivant que les idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin de choc
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Ven 4 Avr - 20:01

" Qu'est ce qu'il ne m'a pas dit ? Qu'est ce qu'il savait et qu'il m'a caché, que vous m'avez caché ? Je t'en pris dis le moi ! " Les secrets de la famille Bass finissent toujours pas nous détruire et celui-ci bien plus que les autres. J'au toujours été la seule au courant de ce qui se tramait avec Charlie et je n'en avais jamais parler à qui que ce soit, pourtant, Chuck n'aurait pas du lui pardonner d'avoir un jour lever la main sur Siva et lui, il l'a fait et je lui en ai voulu, je n'ai pas réfléchis et j'ai laisser tomber Amber encore une fois. Ce qu'elle me dit par la suite me fait plus de mal que je ne le pensais, je me croyais prête à affronter mes problèmes au lieu de fuir comme je l'ai toujours fais, mais je me trompais lourdement, de plus, voir Amber pleurer par la suite me brise de l’intérieur. Je n'ai jamais voulu la faire souffrir mais j'ai encore une fois pensée à moi avant les autres, j'ai été égoïste et froussarde, comme toujours. Tu as toujours fuis Savanah, tu as trouvé de la facilité a fuir, à disparaître et a oublier, c'est pas la première fois, et je doute que ce soit la dernière. Quand tu as fuis Miami, quand tu as fuis une vie qui n'étais déjà pas la tienne, tu as su effacer ce que tu avais vécu, je t'ai vu moi, j'ai vu la joie que tu respirais après avoir fuis, alors que nous avions besoin de toi, j'avais besoin de quelqu'un et surtout besoin de toi, mais tu as fuis comme tu l'as de nouveau fait. Tu n'as jamais rien su gérer, j'ai eu du mal a le reconnaître, mais nous n'aurions jamais du nous connaitre, le seul pouvoir qu'on t'attribué était celui de la richesse, je t'ai permis de changer, je t'adorais comme personne, j'ai sacrifié beaucoup pour toi, je t'ai a l'époque donnait tout les avantages qui m'était réservé, je t'avais cru différentes de ces bourges, et tu es parti sans dire au revoir. Je te l'ai pardonné, alors que tout me poussait à te haïr, et je t'ai retrouvé, j'ai cru que tu comprendrais un jour tes erreurs et que tu ne les commettrais plus, en tout cas pas envers moi, mais je rêvé, j'ai trop espéré en toi, tu m'as abandonnée, encore, je ne pourrais pas te le pardonner. Les paroles d'Amber me font l'effet d'une bombe, elle à raison, elle à toujours tout donner pour moi,elle m'a pardonner toute mes erreurs et je n'ai pas été capable de lui rendre la pareil, je l'ai laisser tomber encore et encore, toujours plus bas sans jamais être là pour la rattraper alors que je savais pertinemment que quoi que j'ai fais ou quoi que je puisse faire elle aurait su m'aider, dans toute les circonstance. Je reste un long moment silencieuse, n'osant rien dire pour me défendre puisque je ne pouvais réellement le faire, je n'en avais aucunement l'envie puisqu'elle avait raison du tout au tout. Pourtant, je prend la parole, d'une voix plus faible encore que quelques minutes auparavant, mon assurance de tout les jours ayant définitivement pris la fuite à la suite de ces vérités qui blessent. Tu as raison Amber. Tu as raison parce-que comme toujours je fuis, j'ai toujours fuis. J'aimerais pouvoir te dire que je ne vais plus fuir désormais mais je n'en suis pas capable, on l'a toujours fais dans ma famille et que je le veuille ou non, j'ai ça dans le sang, la fuite... Je sais bien que je ne peux réparer le mal que je t'ai fais, j'ai tout perdu parce-que j'ai pensée à moi avant de penser à vous, toi et Max. J'ai pensée à moi et j'ai oublier à quel point sans vous je pouvais être faible, j'ai oublier ce que vous aviez fais pour moi, les sacrifices que tu avais fais pour moi. J'ai oublier que par deux fois déjà je t'avais laisser tomber, j'étais parti, je m'étais éloigner sans raisons valables ou du moins sans explication. Tu as fais de moi ce que je suis aujourd'hui et je t'en suis reconnaissante, je t'ai blesser et je me sens tellement conne... Je m'en veux à un point Amber si tu savais... Je ne te demanderais pas de me pardonner, je ne te demanderais pas ça parce-que ce serait encore une fois égoïste de ma part... Je comprendrais que tu ne veuilles plus de moi, je le comprendrais et même si j'en souffrirais, et bien j'accepterais ton choix, parce-que maintenant tout ce qui m'importe c'est que vous soyez heureux, Max, Dan, toi et tout les autres, qu'importe ce que je ressens... Pour la première fois depuis des années, je m'ouvrais à elle, je m'avouais vaincu, bien que je taise encore mes peurs et mes doutes, je ne pouvais plus nier l'évidence, le problème dans l'histoire ça n'avait pas été Charlie, non, depuis le début, le problème c'était moi. Moi et moi seule.

Spoiler:
 


Be good for you

• Certaines personnes sont prête à s'oublier elle même et à s'effacer pour le bonheur de ceux qu'elles aiment. Certaines personnes aiment sans compter et donneraient leurs vies pour ceux qui sont importants.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membre en Or
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Jeu 24 Avr - 15:34


Spoiler:
 

Je devais bien avouer qu'elle arrivait encore a m'étonner, jamais je ne l'avais entendu s'avouer vaincu à ce point. Bien sur en arrivant à Miami elle était en position de faiblesse, mais jamais au grand jamais elle n'avait reconnu le moindre de ses torts de cette façon. Ca faisait si longtemps que je portais ce fardeau, j'avais l'impression de me défaire de toute une pelleté d'enclume que je traînais depuis bien trop longtemps.

Tu sais parfaitement qu'on a toujours le pouvoir d'aller contre notre sang. Qu'est ce que je serais aujourd'hui si j'avais suivie l'image que mes parents me donnaient de la vie ? On n'est nullement définis par son origine, nous prenons tous des chemins différents. Je suis assez proche de votre famille pour savoir que vous n'êtes pas toujours du genre a fuir. Sinon je serais encore avec Dan.
Tu sais parfaitement que je ne suis pas une fille comme ça, je ne laisse pas tomber, je n'ai jamais laissé tomber, abandonner c'est s'avouer vaincu, la vie ne me vaincra plus qu'une fois, et ce jour est loin d'être arrivé je l'espère. Je ne te pardonnerai pas, j'aurais toujours des rancœurs, ça s'apaisera avec le temps, je te pardonnerais certaines choses, mais jamais tout. Et c'est comme ça que ça ira, on est comme ça, on se connait par coeur, tu es la seule capable de tout comprendre, je ne peux pas tirer un trait la dessus, et je ne peux pas faire ça à Max. Mais ce ne sera pas facile ...


Je ne pouvais pas tirer un trait sur notre amitié, et puis c'était tout de même la sœur de l'homme qui partage ma vie, et la tante de ma fille. Mais ce ne serait pas facile, je ne suis même pas sure d'être capable de lui rendre ma confiance aveugle aujourd'hui.
Quoi qu'il en soit je lui tendais les bras, toujours des larmes pleins les yeux. Allez viens là ... Mais tu sais bien que tout ces secrets, comme ils ont tué notre amitié, finiront par tuer mon couple. Je ne crois pas être capable de vivre avec quelqu'un qui me cache sans cesse des choses. Et si ce jour arrive quoi que Chuck puisse tenter de faire contre moi, j’emmènerai ma fille. Je perdrais l'amour de ma vie, il perdra sa fille. Après tout est-ce qu'il m'aime vraiment ? Après tant d'année a vivre ensemble je finis par en douter, comment pourrait-on mentir a la femme qui partage jour et nuit votre vie ? Celle qui élève votre fille et sacrifierais tout pour votre couple ?


Freedom
Les moqueries d'enfants m'ont poussés à devenir une magnifique femme solide comme un roc. Je me suis évadé grâce au tache de couleur sur le papier et aux efforts qui je le croyais aller me tuer, et aujourd'hui je leur crache au visage ma réussite. Il n'y a rien de plus motivant que les idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin de choc
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Jeu 1 Mai - 16:23


Spoiler:
 

Tu sais parfaitement qu'on a toujours le pouvoir d'aller contre notre sang. Qu'est ce que je serais aujourd'hui si j'avais suivie l'image que mes parents me donnaient de la vie ? On n'est nullement définis par son origine, nous prenons tous des chemins différents. Je suis assez proche de votre famille pour savoir que vous n'êtes pas toujours du genre a fuir. Sinon je serais encore avec Dan.
Tu sais parfaitement que je ne suis pas une fille comme ça, je ne laisse pas tomber, je n'ai jamais laissé tomber, abandonner c'est s'avouer vaincu, la vie ne me vaincra plus qu'une fois, et ce jour est loin d'être arrivé je l'espère. Je ne te pardonnerai pas, j'aurais toujours des rancœurs, ça s'apaisera avec le temps, je te pardonnerais certaines choses, mais jamais tout. Et c'est comme ça que ça ira, on est comme ça, on se connait par coeur, tu es la seule capable de tout comprendre, je ne peux pas tirer un trait la dessus, et je ne peux pas faire ça à Max. Mais ce ne sera pas facile ...
Je la regarde un instant, restant silencieuse, il était vrai que Chuck n'avait pas fui lorsqu'il avait quitter Blair alors qu'ils allaient se marier pour prendre le premier avion pour Los Angles et retrouver Amber, mais Chuck n'était pas moi, Chuck n'avait pas cette peur qui lui tiraillais le ventre à chaque fois qu'il risquait de perdre quelqu'un qu'il aimait. Chuck n'avait pas cette peur grandissante en lui d'un jour redevenir la gamine sans intérêt que j'avais été avant Miami. Chuck n'était pas moi, il ne vivait pas l'enfer que je vivais quand je voyais Charlie, il ne se levait pas tout les jours pour trouver sa boite mail rempli de courriel de fan de Nathan qui le menaçait parce-que je sortais avec lui. Chuck ne devenait pas paranoïaque parce-qu'il ne sait pas que Charlie n'est pas Charlie. Je ne te demande pas de me pardonner Amber, je te demande simplement de comprendre que je ne suis pas Chuck, je ne suis pas le genre de fille qui règle ses problèmes. Je les fuis parce-que j'ai peur et je ne peux pas vaincre ma peur. Ce n'est pas comme le trac avant un concert, c'est une peur plus profonde, elle me dévore de l'intérieur, me détruit et détruit tout ce qui m'entoure.
J'avais souvent laisser tomber Amber et elle avait toujours été là pour moi, je devais l'avouer, jamais elle ne m'avais laisser tomber. Je comprendrais qu'elle parte aujourd'hui, qu'elle me demande de ne plus jamais lui adresser la parole, qu'elle me déteste et qu'elle me souhaite même une mort lente et douloureuse. J'en suis consciente, j'ai fais une erreur, mais je ne peux revenir en arrière et même si je le pouvais, je ne pense pas que je le ferais.
Quoi qu'il en soit je lui tendais les bras, toujours des larmes pleins les yeux. Je garde ensuite le silence, un silence qui dur, encore et encore jusqu'à ce qu'Amber me prenne dans ses bras. Allez viens là ... Mais tu sais bien que tout ces secrets, comme ils ont tué notre amitié, finiront par tuer mon couple. Je ne crois pas être capable de vivre avec quelqu'un qui me cache sans cesse des choses. Je craque et laisse mes larmes couler, silencieuse et traîtresse. Chuck ne te cache rien... Il n'as simplement pas envie de te mêler à des histoires qui ne ferait que te mettre en danger. dis-je simplement. Je ne pouvais pas laisser mon frère perdre la seule personne qui l'ai jamais vraiment aimer à sa juste valeur. Amber avait su faire ressortir les bons côtés de Chuck et si elle venait à partir, il perdrais tout. Il ne prendrais pas le risque de séparer sa fille de sa mère y compris si cela signifie pour lui ne plus être qu'une ombre dans la vie de sa fille, il ne voudrais jamais détruire Amber. Il l'aime bien trop pour cela.


Be good for you

• Certaines personnes sont prête à s'oublier elle même et à s'effacer pour le bonheur de ceux qu'elles aiment. Certaines personnes aiment sans compter et donneraient leurs vies pour ceux qui sont importants.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membre en Or
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Ven 2 Mai - 10:57


Elle me dit alors qu'elle n'est pas Chuck, allant donc à l'encontre de ce qu'elle disait juste avant puisqu'elle mettait tout les basses a la même enseigne.

Tu t'avoue vaincu non pas parce que tu as peur de ce que tu fuis, mais parce que tu as peur de ce que tu pourrais devenir en faisant face. On a tous peur de millions de choses, moi la première, mais le temps m'as appris que partir était ce qu'il y avait de plus néfaste. Tu es plus forte que tu ne le crois Savanah, je t'ai vu surmonter des épreuves difficiles, comme je t'ai vu te laisser abattre par d'autres alors que tu aurais pu te ressaisir, seulement tu n'as pas su trouver les personnes pour t'y pousser. Je pensais en être mais je me fourvoyait, et je pense qu'à l'heure actuel tu n'as pas encore trouvé cette personne qui te permettra de tout surmonter. Je te souhaite de la trouver du fond du coeur.

Moi même je n'ai pas eu cette chance, j'ai du apprendre à faire face sans personne mais aujourd'hui je n'ai plus peur du danger, j'ai seulement peur de ne plus supporter cette pression que parfois je m'impose. En effet, à sa différence, je lutte continuellement pour ne pas redevenir la moi que j'ai enterré, pour ne pas redevenir la seule personne que j'ai fuis, MOI.
Quand je la prends dans mes bras elle laisse finalement échapper ses larmes, alors que moi même n'avait pas attendu si longtemps. Vous n'imaginez pas la libération que peut vous créer de simples larmes ...

Quoi qu'il m'en coûte tu es consciente, et lui aussi d'ailleurs, que je ne lâcherais rien. Vous le savez bien parce que je n'ai jamais rien lâché sous le prétexte qu'on me le demandait. La seule fois où j'ai capitulé c'est avec Chuck, parce que je pensais qu'il ne reviendrait pas quoi que je fasse et qu'il valait mieux que je sois heureuse avec un autre. Un jour ou l'autre je trouvais ce qui te fait si peur, tu tente de repousser ce jour mais tu le sais aussi bien que moi, je trouverais d'une façon ou d'une autre, que vous m'aidiez ou pas.

Je lui parlais d'une voix douce, terriblement douce, mais j'étais déterminée, elle le savait. Il y a des gens que j'aurais laissé partir, que j'aurais oublié, mais pas elle. Je n'ai jamais cessé de la chercher à chaque fois qu'elle a disparu, bien que la toute première fois j'ai attendu la mort de mes parents pour ça. Elle est devenue depuis longtemps un de mes piliers et je ne peux pas me résoudre à la laisser tomber, comme je ne peux pas me résoudre à laisser tomber Louis ...


Freedom
Les moqueries d'enfants m'ont poussés à devenir une magnifique femme solide comme un roc. Je me suis évadé grâce au tache de couleur sur le papier et aux efforts qui je le croyais aller me tuer, et aujourd'hui je leur crache au visage ma réussite. Il n'y a rien de plus motivant que les idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin de choc
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Sam 10 Mai - 22:51



Tu t'avoue vaincu non pas parce que tu as peur de ce que tu fuis, mais parce que tu as peur de ce que tu pourrais devenir en faisant face. On a tous peur de millions de choses, moi la première, mais le temps m'as appris que partir était ce qu'il y avait de plus néfaste. Tu es plus forte que tu ne le crois Savanah, je t'ai vu surmonter des épreuves difficiles, comme je t'ai vu te laisser abattre par d'autres alors que tu aurais pu te ressaisir, seulement tu n'as pas su trouver les personnes pour t'y pousser. Je pensais en être mais je me fourvoyait, et je pense qu'à l'heure actuel tu n'as pas encore trouvé cette personne qui te permettra de tout surmonter. Je te souhaite de la trouver du fond du cœur.

Je la regarde un instant hésitant à répondre. Dans quoi m'aventurais-je? Me confier à Amber n'étais pas nouveau, je lui avais toujours tout dit, elle me connaissait par cœur pour la simple et bonne raison que depuis notre rencontre nous avions été comme des sœurs, ç'avait été comme nous nous étions toujours connues. Qu'était-il arriver à la Savanah du lycée, celle qui n'avait peur de rien à part de louper un entrainement de cheerleading? Que m'était-il arriver pour que je fuis encore et toujours mes problèmes? Je n'ai jamais été forte Amber, tout n'est qu'apparences, je suis comme une fillette bercée d'illusion qui voit son monde s'écrouler comme un château de cartes s'écroulerait au moindre coup de vent. J'étais perdu avant même de savoir que rien n'allait... Je pensais avoir trouver en Nathan celui qui pourrait me guider mais je me trompais lourdement, non pas qu'il n'ai pas été là pour moi, au contraire... Mais plus le temps passe et plus je me dis que je n'ai peut-être pas droit à mon guide, à la personne qui sera là pour moi. Quand je regarde autour de moi, je me rend compte que je n'ai rien. Chuck et toi vous êtes trouver, vous avez fait votre vie, Brittany aussi, elle à Gabe, quant à Jess et Max ils sont au mieux dans leur relation, sans parler de Dan qui vit l'amour parfait avec sa belle... Moi, je ne fais que jongler entre mes exs, je ne sais pas ce que je veux, quand j'ai l'impression que je suis heureuse, que j'aime quelqu'un, quelque chose se produit pour me rappeler que non, j'ai pas le droit à tout ça... Je perds Nate chaque jours un peu plus comme je vous ai tous perdu. Et je peux rien faire pour lutter contre ça, parce-que j'ai pas la moindre idée de ce que je dois faire, ce que je dois changer...

Quoi qu'il m'en coûte tu es consciente, et lui aussi d'ailleurs, que je ne lâcherais rien. Vous le savez bien parce que je n'ai jamais rien lâché sous le prétexte qu'on me le demandait. La seule fois où j'ai capitulé c'est avec Chuck, parce que je pensais qu'il ne reviendrait pas quoi que je fasse et qu'il valait mieux que je sois heureuse avec un autre. Un jour ou l'autre je trouvais ce qui te fait si peur, tu tente de repousser ce jour mais tu le sais aussi bien que moi, je trouverais d'une façon ou d'une autre, que vous m'aidiez ou pas.

Elle me parlait calmement, d'une vois douce qui me rassurait. Amber a toujours eu ce petit truc qui vous fait être en confiance avec elle. Son caractère explosif et sa capacité à être a vos côté qu'importe les épreuves à surmonter lui ont toujours été favorables, du moins la plupart du temps. Je ne la remercierais jamais assez d'avoir été là pour moi tout ce temps.
Je n'ai pas peur de l'avenir comme certain, j'ai peur de mon passé. J'ai peur de l'avant Miami, de l'avant Savanah Bass. J'ai peur de celle que j'étais avant. J'ai peur de devenir comme mon père, de tout perdre et de n'avoir pour valeur sûre que mon travail et le peu de présence de mes enfants. J'ai peur de faire comme ma mère et de ne jamais trouver celui qui sera à mes côtés jusqu’à la fin et plus que tout au monde, j'ai peur de redevenir celle que j'étais avant de te rencontrer. Je ne veux pas redevenir la Savanah de New York, celle qui s'était enfermer dans sa bulle pour oublier la destruction de sa famille, celle qui s'était enfermer dans son monde pour oublier qu'elle finirait peut-être un jour comme ses parents déchirée, détruite. Et j'ai peur de ne plus me rappeler ce que c'était que de rencontrer Brittany, Jessica, Nathan, Max, Dan, Jay, Max2, Tom et toi. Je me suis éloignée de tout le monde parce-que j'avais l'impression de ne pas vous mériter, vous avez toujours été à mes côté et je n'ai jamais su vous rendre la pareil...


Be good for you

• Certaines personnes sont prête à s'oublier elle même et à s'effacer pour le bonheur de ceux qu'elles aiment. Certaines personnes aiment sans compter et donneraient leurs vies pour ceux qui sont importants.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membre en Or
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Sam 10 Mai - 23:52

J'avais pris la décision de ne pas la couper, de l'écouter vider un peu son cœur comme moi je venais de le faire. Elle en avait besoin, je le savais pertinemment parce que depuis qu'on se connait elle en avait toujours eu besoin, moi aussi j'avais besoin d'elle, j'avais besoin de parler avec elle comme avec Max, j'avais besoin de ces seuls personnes qui arrivait à me comprendre en un regard, qui arrivait a lire entre les lignes, qui me soutenait quoi que je puisse faire. Dans ses paroles elle me faisait comprendre ses plus lourdes frayeurs, et ses problèmes actuels, en me disant qu'elle avait peur de son passé, mais en parlant je me rendais compte qu'elle avait tout aussi peur de son passé que du futur qui pouvait en découler.

Fais ce que tu pense bien pour toi, mais arrête de vivre avec ton passé, laisse tes exs de côté, peut-être même qu'il vaut mieux que tu laisse Nathan et que tu vive enfin une relation avec quelqu'un qui te découvre comme la fille que j'ai connue, comme la fille que j'ai vu 'grandir' à mes côtés, comme la fille que je considérais comme une meilleure amie, comme une soeur, comme un double. Peut-être qu'en arrêtant de partager ta vie avec quelqu'un qui a connu ton autre toi, celle qui te fait peur, tu vivras enfin, parce qu'il n'attendra pas de toi une vie que tu ne veux plus mener. Je ne veux pas te dicter ta vie, tu sais que je ne me le permettrais pas, mais parfois il faut voir les choses autrement, de plus je ne pense pas que vivre sous les feux de tes projecteurs et en plus des siens t'apporte, au contraire, prend un vie plus facile sans pour autant effacer le passé.
Et je peux te promettre, parce que j'en suis intimement convaincu, que tu ne finira ni comme ton père ni comme ta mère, la Savanah que je n'ai presque pas connu, celle d'avant nous est bien loin, tu es et restera la fille que je connais, la fille que j'aime de tout coeur. Tu es une des fille la plus gentilles, la plus attentionnée et la lus maladroite que j'ai pu connaitre. Celle que tu es devenu aujourd'hui ne disparaitra pas dans l'ombre de ton passé parce que je serais toujours là pour veiller sur toi, Max sera toujours là, on te soutiendra et on t'aimera comme tu es parce que c'est toujours ce que l'on à fait. Même si tu ne te stabilise pas dans ta vie, on ne t'oublieras pas. Et crois moi derrière nos belles vies on garde encore des maux qui ne s'en iront peut-être jamais.
Tu fais partie de nos vies Savanah, que tu le veuille ou non, et quoi que tu ai fais ou fera tu mérite nos attentions car tu nous a beaucoup apporté. Tu m'as sauvé ! Et je ne peux que t'en être redevable car tu as étais ma sauveuse sur bien des points, sans toi je ne serais peut-être même plus là aujourd'hui. Et on a besoin de toi plus que tu ne le crois.


Je la serrais de nouveau dans mes bras, de nouvelles larmes sur les joues, il fallait tellement qu'elle comprenne que sa vie n'étais pas voué à l'échec, que nous serions toujours là, peut-être pas totalement comme le Miami Crew mais même séparé nous ferions tout pour nous sauver mutuellement quoi qu'il arrive. Nos passés sont liés mais notre futur l'est aussi. Même sans Chuck, sans Melodie, je ne pourrais jamais la laisser tomber parce qu'on a trop vécu ensemble, et elle est trop importante à mes yeux malgré nos erreurs, je n'ai jamais connu quelqu'un comme elle, JAMAIS, et je n'en connaitrais peut-être jamais. Il n'y a je crois que pour elle et Max que je donnerais volontiers ma vie, parce que je leur dois beaucoup et que je les connais par coeur. Et je voulais qu'elle comprenne que sa vie finirait par aboutir sur de belles choses, d'une façon ou d'une autre, la première preuve ? Elle est tata aujourd'hui et quand elle aura réellement conscience de ça elle sortira peut-être de ce côté un peu petite fille ado perdue ... Pour devenir la meilleure des soeur, la meilleure des tante, la meilleure femme qui soit, et peut-être même la meilleure maman ...


Freedom
Les moqueries d'enfants m'ont poussés à devenir une magnifique femme solide comme un roc. Je me suis évadé grâce au tache de couleur sur le papier et aux efforts qui je le croyais aller me tuer, et aujourd'hui je leur crache au visage ma réussite. Il n'y a rien de plus motivant que les idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin de choc
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Dim 11 Mai - 18:20


Fais ce que tu pense bien pour toi, mais arrête de vivre avec ton passé, laisse tes exs de côté, peut-être même qu'il vaut mieux que tu laisse Nathan et que tu vive enfin une relation avec quelqu'un qui te découvre comme la fille que j'ai connue, comme la fille que j'ai vu 'grandir' à mes côtés, comme la fille que je considérais comme une meilleure amie, comme une soeur, comme un double. Peut-être qu'en arrêtant de partager ta vie avec quelqu'un qui a connu ton autre toi, celle qui te fait peur, tu vivras enfin, parce qu'il n'attendra pas de toi une vie que tu ne veux plus mener. Je ne veux pas te dicter ta vie, tu sais que je ne me le permettrais pas, mais parfois il faut voir les choses autrement, de plus je ne pense pas que vivre sous les feux de tes projecteurs et en plus des siens t'apporte, au contraire, prend un vie plus facile sans pour autant effacer le passé.
Et je peux te promettre, parce que j'en suis intimement convaincu, que tu ne finira ni comme ton père ni comme ta mère, la Savanah que je n'ai presque pas connu, celle d'avant nous est bien loin, tu es et restera la fille que je connais, la fille que j'aime de tout coeur. Tu es une des fille la plus gentilles, la plus attentionnée et la lus maladroite que j'ai pu connaitre. Celle que tu es devenu aujourd'hui ne disparaitra pas dans l'ombre de ton passé parce que je serais toujours là pour veiller sur toi, Max sera toujours là, on te soutiendra et on t'aimera comme tu es parce que c'est toujours ce que l'on à fait. Même si tu ne te stabilise pas dans ta vie, on ne t'oublieras pas. Et crois moi derrière nos belles vies on garde encore des maux qui ne s'en iront peut-être jamais.
Tu fais partie de nos vies Savanah, que tu le veuille ou non, et quoi que tu ai fais ou fera tu mérite nos attentions car tu nous a beaucoup apporté. Tu m'as sauvé ! Et je ne peux que t'en être redevable car tu as étais ma sauveuse sur bien des points, sans toi je ne serais peut-être même plus là aujourd'hui. Et on a besoin de toi plus que tu ne le crois.


Amber me serre de nouveau dans ses bras et je sais pertinemment qu'elle à raison. Je fais partie de leurs vies, pourquoi faut-il toujours que j'essaie de me trouver des excuses pour fuir?

Eh je suis pas maladroite! m'exclamais-je à la fin de sa tirade avant de reprendre plus sérieusement. Tu as surement raison, je devrais savoir les décisions qui sont les bonnes pour moi, mais j'ai bien du mal à me dire que je ne finirais pas comme mes parents. Chuck à réussi mais il n'aurait pas pu s'il ne t'avais pas trouver, Siva à trouver Nareesha et moi... Je ne peux pas vraiment dire que j'ai trouver Nathan, je ne sais même pas où on en est tout les deux... Je squatte chez Dan depuis plusieurs jours parce-que Nate et moi ne cessons de nous disputer, je dis pas que ça me dérange et puis Dan est content il à pas besoin de faire à manger, mais... ce que tu viens de me dire me fais douter de notre avenir... J'aime Nathan, le doute n'est pas possible sur ce point là, mais Amber à peut-être raison, le fait que nous soyons constamment harceler, que notre vie privé ne le soit pas vraiment à cause de notre célébrité ne peut nous mener bien loin.


Be good for you

• Certaines personnes sont prête à s'oublier elle même et à s'effacer pour le bonheur de ceux qu'elles aiment. Certaines personnes aiment sans compter et donneraient leurs vies pour ceux qui sont importants.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membre en Or
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Dim 11 Mai - 21:29

J'étais bien forcé de sourire lorsqu'elle me dit qu'elle n'étais pas maladroite, mais je ne perdais pas pour autant mon sérieux. Je pose mes mains sur ses joues, pour plonger mes yeux dans les siens, j'explosé de sincérité dans chaque paroles, je détestais mentir bien qu'il m'arrive de le faire, et la je ne mentais pas.

Moi aussi, souviens toi Savanah, j'étais dans le même cas que toi. J'étais peut-être plus jeune, mais moi aussi je pensais finir comme mes parents, moi aussi je pensais que je finirais toute seule, que je n'avais aucun avenir et que je finirais sans personne. Sans toi je serais peut-être encore comme ça. Tu n'es pas désespéré, tu es quelqu'un de formidable et tu vaux bien mieux que Nathan. Tu devrais être pleinement heureuse, tu devrais avoir quelqu'un prêt à tout pour toi, prêt à tous les sacrifices. Et tu mérite mieux que de dormir chez un ami pour te cacher. Savanah, tu as consacré ta vie a ta carrière, a tes rêves, j'ai consacré la mienne à d'autres plans. Je n'aurais jamais l'épanouissement professionnel que tu connais, alors que toi tu as encore largement le temps de connaitre le bonheur en privé que je vis. Ne crois pas que ton sort est scellé, tu as encore tellement de temps devant toi.

Oui, moi je n'aurais pas une belle carrière, jamais, et j'ai du faire une croix dessus. Bien sur j'ai une merveilleuse petite fille, on ne peut pas toujours tout avoir, elle elle peut avoir les deux. Elle n'est pas condamné.


Freedom
Les moqueries d'enfants m'ont poussés à devenir une magnifique femme solide comme un roc. Je me suis évadé grâce au tache de couleur sur le papier et aux efforts qui je le croyais aller me tuer, et aujourd'hui je leur crache au visage ma réussite. Il n'y a rien de plus motivant que les idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin de choc
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Dim 18 Mai - 17:10

Elle sourit un instant quand je lui dit que je ne suis pas maladroite et reprend son sérieux.

Moi aussi, souviens toi Savanah, j'étais dans le même cas que toi. J'étais peut-être plus jeune, mais moi aussi je pensais finir comme mes parents, moi aussi je pensais que je finirais toute seule, que je n'avais aucun avenir et que je finirais sans personne. Sans toi je serais peut-être encore comme ça. Tu n'es pas désespéré, tu es quelqu'un de formidable et tu vaux bien mieux que Nathan. Tu devrais être pleinement heureuse, tu devrais avoir quelqu'un prêt à tout pour toi, prêt à tous les sacrifices. Et tu mérite mieux que de dormir chez un ami pour te cacher. Savanah, tu as consacré ta vie a ta carrière, a tes rêves, j'ai consacré la mienne à d'autres plans. Je n'aurais jamais l'épanouissement professionnel que tu connais, alors que toi tu as encore largement le temps de connaitre le bonheur en privé que je vis. Ne crois pas que ton sort est scellé, tu as encore tellement de temps devant toi.

Ce qu'elle me dit me ferais presque sourire, mais je n'ai pas le morale à sourire en ce moment.
Et tu as plutôt bien réussi... Tu es maman, Chuck et toi formez un couple parfait, Max te parle encore, tu as tout pour être heureuse. Je ne vaux pas mieux que Nathan, au contraire, il vaut bien plus que ce que tout le monde pense et il est là pour moi... Je peux pas le nier, il donne beaucoup trop pour moi, je mérite pas tout ce qu'il fait pour moi tu sais... Quant à ma carrière, j'ai l'impression que c'est elle qui me cause tout ces problèmes, si j'avais pas repris la musique, j'aurais jamais eu à m'éloigner de vous tous.


Be good for you

• Certaines personnes sont prête à s'oublier elle même et à s'effacer pour le bonheur de ceux qu'elles aiment. Certaines personnes aiment sans compter et donneraient leurs vies pour ceux qui sont importants.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membre en Or
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Dim 18 Mai - 17:40


Je la laisse de nouveau parler, me rendant compte qu'elle n'a pas conscience de ma situation actuel, et qu'elle ne doit pas plus avoir conscience de la raison de ma venue ici.

Tu ne te rends pas compte Savanah, tu es restais dans ta bulle trop longtemps. On est loin du couple parfait tu sais, ton frère travaille sans arrêt et depuis un moment à chaque fois qu'il passe le pas de la porte on s'engueule, et moi je reste cloîtré dans un appartement ou au parc avec ma fille, et quand elle est à l'école je reste seule et je n'ai rien à faire. Strictement rien à faire, je n'ai pas d'amis autour de moi parce que dès qu'on sait que je suis la copine d'un Bass ils ont peur de moi, et je n'arrive pas à me faire aux connaissances de Chuck qui me trouve 'plouc'. J'aime éperdument Chuck, mais ces temps-ci je n'arrête pas de me dire que peut-être il vaudrait mieux que je le quitte, que ce serait mieux pour lui et mieux pour moi. On ne se voit plus et le fait qu'il m'envoi loin d'eux n'arrange pas grand chose.

Je tournais la tête dans toute autre direction que la sienne, personne ne savait à quel point ça allait mal dans ma vie, parce que je n'avais plus personne à qui le dire, et que je ne voulais pas le reconnaître. Je voulais retrouver l'homme que j'aimais, ne plus me prendre la tête, être simplement heureuse, mais je n'arrivais même pas à en parler avec lui. Nous ne faisions peut-être pas chambre à part, mais il rentrait toujours tard et on se tournait le dos en dormant. Sans Melodie il est presque sur que je l'aurais quitté, pour retrouver une vie de débauche qui me manquais désormais, mais j'avais changé grâce à ma fille, et je me rendais compte un peu plus chaque jour que sans Chuck je ne pouvais plus vivre parce que c'était le seul homme qui faisait battre mon coeur comme il le faisait.

Max c'est différent, je le connais depuis plus longtemps que moi, on a toujours était inséparable lui et moi tu le sais bien. C'est un frère pour moi, on se connait depuis qu'on est gosse et on a vécu les mêmes choses, on a surmonté toute les conneries ensemble ... Tu sais bien que c'est différent, et tu sais aussi que Max ne pourra jamais vraiment t'en vouloir réellement. Si vous avez arrêté de vous parlez c'est simplement parce que tu me faisais souffrir et parce que tu t'éloignais.

Je ne pouvais pas lire dans la tête de Max, mais j'avais toujours eu l'occasion de remarquer qu'il était plus proche de moi que de n'importe qui, parce qu'entre nous il y avait un lien indestructible, c'était mon meilleur ami et ça le resterait quoi qu'il arrive.

Au sujet de Nathan je pense que tu es la plus à même de savoir ce qu'il en est, mais dans un couple il y a toujours des défauts des deux côtés ne l'oubli surtout pas. Et ne te sous-estime pas non plus. Pour ta carrière tout ce que je peux te dire c'est que j'ai souvenir d'un concert où je suis monté sur scène avec toi, et tu étais la fille la plus éblouissante et épanoui que j'ai jamais vu, et surement la plus talentueuse aussi. D'un époque la musique c'était toute ta vie, et ça te rendais heureuse, et ça ne t'éloignais pas de nous. Mais tu as perdu ça, je ne sais pas comment mais tu as perdu ce sourire que tu avais en chantant. Je ne t'ai pas totalement perdue de vu au cours du temps, j'ai eu Youtube, j'ai eu les magasines people, je suis même venue à un de tes concerts, et tu as perdu ce petit quelque chose que je voyais en toi, tu as perdu l'amour de ce que tu faisais.

Je ne pouvais pas être à même de juger si elle devait quitter sa carrière où non, mais je crois que c'était devenu trop commerciale, plus une passion mais un métier, comme de travailler dans une usine et de faire toujours la même chose, en nous demandant d'être toujours plus productif.


Freedom
Les moqueries d'enfants m'ont poussés à devenir une magnifique femme solide comme un roc. Je me suis évadé grâce au tache de couleur sur le papier et aux efforts qui je le croyais aller me tuer, et aujourd'hui je leur crache au visage ma réussite. Il n'y a rien de plus motivant que les idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin de choc
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Ven 23 Mai - 21:33


Je la laisse de nouveau parler, me rendant compte qu'elle n'a pas conscience de ma situation actuel, et qu'elle ne doit pas plus avoir conscience de la raison de ma venue ici.

Tu ne te rends pas compte Savanah, tu es restais dans ta bulle trop longtemps. On est loin du couple parfait tu sais, ton frère travaille sans arrêt et depuis un moment à chaque fois qu'il passe le pas de la porte on s'engueule, et moi je reste cloîtré dans un appartement ou au parc avec ma fille, et quand elle est à l'école je reste seule et je n'ai rien à faire. Strictement rien à faire, je n'ai pas d'amis autour de moi parce que dès qu'on sait que je suis la copine d'un Bass ils ont peur de moi, et je n'arrive pas à me faire aux connaissances de Chuck qui me trouve 'plouc'. J'aime éperdument Chuck, mais ces temps-ci je n'arrête pas de me dire que peut-être il vaudrait mieux que je le quitte, que ce serait mieux pour lui et mieux pour moi. On ne se voit plus et le fait qu'il m'envoi loin d'eux n'arrange pas grand chose.

Ce que m'avoue Amber sur sa situation avec mon frère me fait un peu l'effet d'une bombe. Moi qui la voyait unis et plus amoureux que jamais, je n'aurais jamais pensé qu'ils puissent être dans un état de crise.

Chuck est comme moi, il se réfugie dans son travail dès qu'il sent que tout part en vrille. Il peu affronter toutes les tempêtes mais la perte de contrôle n'est pas dans ses habitudes et fait parti de ses craintes les plus profondes. Je sais ce que c'est que de passer son temps à se prendre la tête avec quelqu'un alors qu'on à qu'une envie c'est de se blottir dans ses bras et ne plus bouger jusqu'à la fin des temps... Je suis dans la même situation que toi et Chuck avec Nathan. Pour ce qui est de ceux qui ont peur de toi sous prétexte que tu es la copine d'un Bass, je pense surtout qu'ils ont peur de passer pour des cons aux côtés d'une fille si incroyable que toi, quant aux connaissances de Chuck, elles ne savent pas ce que tu vaux et ne se fie qu'au fait que tu viens des bas quartiers de Miami, si elle savait qui tu es pour la famille Bass au complet, je parle ici de mon père, de Siva et de moi, elles ne douteraient pas une seconde que tu es une fille à ne pas laisser filer. Il est rare que mon père apprécie quelqu'un et quand Bart Bass apprécie quelqu'un c'est qu'elle vaut largement le coup cette personne. Crois moi Amber, ils ratent quelques choses en te jugeant aussi mal. lui dis-je le plus sérieusement possible. Du peu de temps que j'avais pu passer avec mon père, j'avais bien retenu le fait qu'il adorait Amber, non seulement elle rendait son fils meilleur mais en plus elle arrivait à canaliser mon énergie.

Max c'est différent, je le connais depuis plus longtemps que toi, on a toujours était inséparable lui et moi tu le sais bien. C'est un frère pour moi, on se connait depuis qu'on est gosse et on a vécu les mêmes choses, on a surmonté toute les conneries ensemble ... Tu sais bien que c'est différent, et tu sais aussi que Max ne pourra jamais vraiment t'en vouloir réellement. Si vous avez arrêté de vous parlez c'est simplement parce que tu me faisais souffrir et parce que tu t'éloignais.

Je baisse la tête, elle avait raison, faire souffrir Amber ne pouvait que m'éloigner de Maximilian qui la considérait comme sa soeur, sa moitié, son double. Ils avaient toujours eu ce lien étranges qui les unissait malgré toutes les épreuves, un lien que je n'avais jamais connu avec personne. Pas même elle ou Tom. Si quelqu'un dans mon entourage devait être perçu comme mon double ou une personne que rien ni personne ne pouvait éloigner de moi, ce serait plutôt Dan, il avait toujours été là pour moi et je n'avais jamais réussi à m'éloigner de lui totalement.

Au sujet de Nathan je pense que tu es la plus à même de savoir ce qu'il en est, mais dans un couple il y a toujours des défauts des deux côtés ne l'oubli surtout pas. Et ne te sous-estime pas non plus. Pour ta carrière tout ce que je peux te dire c'est que j'ai souvenir d'un concert où je suis monté sur scène avec toi, et tu étais la fille la plus éblouissante et épanoui que j'ai jamais vu, et surement la plus talentueuse aussi. D'un époque la musique c'était toute ta vie, et ça te rendais heureuse, et ça ne t'éloignais pas de nous. Mais tu as perdu ça, je ne sais pas comment mais tu as perdu ce sourire que tu avais en chantant. Je ne t'ai pas totalement perdue de vu au cours du temps, j'ai eu Youtube, j'ai eu les magasines people, je suis même venue à un de tes concerts, et tu as perdu ce petit quelque chose que je voyais en toi, tu as perdu l'amour de ce que tu faisais.

Je n'ai pas perdu ma passion de la scène... Elle est toujours là, j'ai simplement besoin de prendre mon temps, j'ai passer un an sur la route et même si faire ces concerts avec les Fall Out Boy était une expérience inoubliable, j'ai passer un an à m'éloigner de tout ce qui m'était cher. J'en ai perdu Nathan, Chuck et tellement d'autres personnes. Toi, Max, Jessica... Je me demande si c'était une bonne idée que d'accepter de partir. En ce moment, j'ai tellement besoin de reprendre la musique pour moi, chanter mes propres chansons comme avant et non plus celle qu'on m'impose... Je suis perdu dans ma vie privé et professionnelle, la seule chose qui marche encore comme je le veux, c'est ma collection...
[/quote]


Be good for you

• Certaines personnes sont prête à s'oublier elle même et à s'effacer pour le bonheur de ceux qu'elles aiment. Certaines personnes aiment sans compter et donneraient leurs vies pour ceux qui sont importants.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membre en Or
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Sam 24 Mai - 11:03

Ce qu'elle me dit a propos de Chuck je l'avais moi même remarqué, plus on s'engueulé moins il rentrait à la maison. Il lui était même arrivé de dormir à son bureau, s'endormant sur des dossiers épuisé par le travail et nos querelles. Tout comme il m'était arrivé de louper la sortie des classes parce que je m'étais endormie devant la télé, des choses comme ça. On était tout deux lessiver, mais sa façon de gérer les choses m'épuisés encore plus. Car tout les soirs j'attendais qu'il rentre à la maison, peut-être de peur qu'il lui soit arriver quelque chose, mais chaque soirs je l'attendais, quand il ne rentrait pas je finissais par appeler sa secrétaire le matin pour être sur qu'il aille bien, disant à celle-ci de lui amener de quoi bien déjeuner.
Après Chuck, elle enchaîne sur ce que j'avais dis ensuite, sur ma solitude. Et ce qu'elle disait été tout bonnement adorable. Elle me faisait prendre conscience que j'étais réellement importante dans leur famille, certains dirait que je suis un pilier. Et j'en avais les larmes aux yeux de tant de gentillesse.

Je sais qu'il est comme ça, mais c'est pas pour autant plus facile a vivre. C'est même plus dur pour moi, et aussi pour Melodie. Je ne supporte pas le fait qu'elle ne puisse que peu voir son père parce que je suis là. T'as raison oui, tout ce que je voudrais c'est pouvoir me blottir dans ses bras et ne plus en bouger, j'ai besoin de son affection comme avant, mais j'ai l'impression qu'il n'y a plus d'affection entre nous ... Tu dois savoir ce que c'est avec Nathan pour le coup ...
Ça me touche beaucoup Savanah, de savoir que je suis importante pour vous tous.


Je lui souris, je le pensais vraiment. Ca fait chaud au coeur de se sentir exister un peu, quand vous avez l'impression que toute votre vie est entrain de s’effondrer ça fait réellement chaud au coeur.
Au sujet de Maximilian elle restait silencieuse, ce que je ne pouvais que comprendre. Notre amitié était assez inégalable, plutôt bizarre, mais inégalable. On était plus soudé que deux personnes d'une même famille, quelque un disait qu'on aurait du rester ensemble mais son amitié m'était réellement vitale, je ne voulais pas de lui comme un copain, d'ailleurs ça ne marchait pas comme ça, mais je voulais de lui comme un meilleur ami, comme le meilleur soutient que j'ai pu avoir. C'est vrai, d'un temps on s'était perdu de vu, il était parti faire l'armée et ne communiquais quasi plus avec moi, mais je sais qu'il avait ses raisons, comme j'ai eu les miennes quand je suis partie de Miami, il y a de cela maintenant des années, et où javais coupé tout contact. Lui et moi c'était pour la vie quoi qu'il arrive.

Puis elle me parle de sa carrière, et dans ce qu'elle me dit je vois exactement ce que je pensais, elle ne vit plus la musique comme elle l'aime mais comme les gens qui l'écoute l'aime.

Pour commencer j'aimerais te faire noter que tu n'as pas perdu Chuck, jamais. J'étais avec lui quand tu es partie a Phoenix, ainsi qu'après, et je peux te jurer que pas une fois tu l'as ne serais-ce que perdu. Ton frère t'aime quoi que tu fasse, même si tu es absente il t'aime et il est fière de toi quoi que tu fasse. D'ailleurs je te déconseille de lui dire que ta relation avec Nathan te fait souffrir, sinon il risque de lui refaire le portrait ou tout du moins d'essayer.
Je ne pouvais m'empêcher un petit rire en imaginant Chuck venir se battre pour elle, pour sa petite soeur. Il pouvait être tellement adorable. A chaque fois qu'il me parlait d'elle il était si fier qu'elle réussisse autrement qu'en bossant comme son père, qu'elle soit si éblouissante sur scène, qu'elle sorte de nouvelle collection aussi. Il était fier d'elle comme un grand frère peut l'être.
Alors vit comme tu as envie de vivre, on a toujours le choix de ce que l'on veut faire et personne n'a le droit de te reprocher tes choix, sinon il aura affaire à moi nan mais oh ! Mais plus sérieusement fait réellement ce que tu aime, tu n'as jamais fait de la chanson pour l'argent je le sais alors ne commence pas à devenir un autre pour le bon plaisir de gens que tu ne connais même pas. Et pour ta collection ne change rien, où si change de mannequin et reprend moi tu fera un tabac.

Ce n'étais en rien une réelle demande, je voulais juste la faire rire, et faire renaître en elle la tête que j'avais faite en découvrant a N-Y la boutique où ma tête apparaissait un peu partout, le jour ou je m'étais remise avec Chuck.


Freedom
Les moqueries d'enfants m'ont poussés à devenir une magnifique femme solide comme un roc. Je me suis évadé grâce au tache de couleur sur le papier et aux efforts qui je le croyais aller me tuer, et aujourd'hui je leur crache au visage ma réussite. Il n'y a rien de plus motivant que les idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin de choc
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Dim 25 Mai - 16:37

Amber semble sur le point de pleurer, ses yeux brillants la trahissent. Est-ce à cause de ce qu'elle me dit ou bien parce-qu'elle ne savait pas à quel point elle faisait parti de notre famille? je n'en ai pas la moindre idée.

Je sais qu'il est comme ça, mais c'est pas pour autant plus facile a vivre. C'est même plus dur pour moi, et aussi pour Melodie. Je ne supporte pas le fait qu'elle ne puisse que peu voir son père parce que je suis là. T'as raison oui, tout ce que je voudrais c'est pouvoir me blottir dans ses bras et ne plus en bouger, j'ai besoin de son affection comme avant, mais j'ai l'impression qu'il n'y a plus d'affection entre nous ... Tu dois savoir ce que c'est avec Nathan pour le coup ...
Ça me touche beaucoup Savanah, de savoir que je suis importante pour vous tous.


Elle me sourit et je lui rend son sourire. En effet, je savais ce qu'elle vivait et je ne pouvais pas nier que ça me détruisais. Je ne serais pas étonnée de la savoir dans le même état que moi, l'entendre me dire que ce n'est pas si facile à vivre que ça, bien que je le sache, me fait réaliser qu'elle doit bien plus se rapprocher de l'état de Nathan que du liens en vue des circonstances.

Je me doute bien que ce n'est pas facile à vivre, il se rendra compte bien vite qu'il va te perdre s'il ne fait pas d'efforts. Je n'ai jamais vu mon frère si amoureux et le fait que tu sois désormais une personne à part entière de notre famille depuis que tu as offert une petite fille à mon père, qui soit dit en passant, à beaucoup de mal à se faire à l'idée qu'il est grand-père. Moi même, je tiens énormément à toi et même si je ne le montre pas assez, voir pas du tout, c'est la vérité.

Pour commencer j'aimerais te faire noter que tu n'as pas perdu Chuck, jamais. J'étais avec lui quand tu es partie a Phoenix, ainsi qu'après, et je peux te jurer que pas une fois tu l'as ne serais-ce que perdu. Ton frère t'aime quoi que tu fasse, même si tu es absente il t'aime et il est fière de toi quoi que tu fasse. D'ailleurs je te déconseille de lui dire que ta relation avec Nathan te fait souffrir, sinon il risque de lui refaire le portrait ou tout du moins d'essayer.

Je ne peux retenir un petit sourire. Chuck m'avait montrer à maintes reprises qu'il tenait à moi et je n'avais pas été capable de lui montrer que c'était aussi mon cas. Que mon grand frère était une des personnes les plus importantes pour moi. J'avais beau l'avoir critiqué de nombreuses fois, je me voilais simplement la face.

Je n’essaierais même pas de lui parler de cette histoire. Enfin, si je viens à lui en parler, je préciserais bien que si il se risque à abîmer l'homme de ma vie il va avoir à faire à la petite peste que j'étais enfant. Celle là même qui lui a couper les cheveux pendant qu'il dormait parce-qu'il lui avait casser sa poupée Pamela! dis-je en souriant à l'évocation de ce souvenir. Il avait passer les deux mois qui avait suivis avec une casquette des yankees sur le crane à expliquer à ses potes de collège qu'il avait eu un problème en vacance. En fait, le petit monstre qui lui servait de sœur était juste incroyablement plus malin que lui.

Alors vit comme tu as envie de vivre, on a toujours le choix de ce que l'on veut faire et personne n'a le droit de te reprocher tes choix, sinon il aura affaire à moi nan mais oh ! Mais plus sérieusement fait réellement ce que tu aime, tu n'as jamais fait de la chanson pour l'argent je le sais alors ne commence pas à devenir un autre pour le bon plaisir de gens que tu ne connais même pas. Et pour ta collection ne change rien, où si change de mannequin et reprend moi tu fera un tabac.

La dernière remarque d'Amber me fait rire. Je me rappelle exactement la tête qu'elle avait faite quand je l'avais pour la première fois emmener dans le magasin Be Yourself ouvert à New York et qu'elle avait vu ces photos d'elle partout. Si je te le demandais, tu accepterais? lui dis-je avec un sourire amusée. Et puis pour la chanson... Tu as raison, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai écrit toutes les chansons qui figureront sur mon prochain album. Dan à déjà planifier le tournage de trois clip.
[/quote]


Be good for you

• Certaines personnes sont prête à s'oublier elle même et à s'effacer pour le bonheur de ceux qu'elles aiment. Certaines personnes aiment sans compter et donneraient leurs vies pour ceux qui sont importants.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membre en Or
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Sam 7 Juin - 11:24


Oui j'étais un membre de leur famille aujourd'hui, j'étais enfin membre d'une famille, que j'avais choisis, agrandis, et qui me donnait de l'amour. Beaucoup n'avais pas ma chance, mais après tout ce n'était qu'un simple équilibre des forces, j'avais connu tant de souffrance dans ma vie qu'aujourd'hui j'avais enfin droit d'avoir un chez moi ou je me sentirais vraiment chez moi. J'avais trouvé une famille qui m'acceptais comme je suis, et bien sur que j'étais heureuse d'être compté parmi leur rang, bien qu'officiellement je sois toujours une Williams.

J'aurais pas pu rêver d'une meilleure famille, tu le sais ça ? J'ai l'impression que c'est la première fois que je fais partie d'une famille d'ailleurs, si on oublie Louis que je considère comme mon vrai frère bien sur.

Bien sur j'avais eu des parents, que j'avais aimé et pleuré, mais nous n'avions jamais formé une famille soudé. Ils travaillaient sans cesse, et moi je faisais tout pour ne pas rentrer. Et puis on se prenait souvent la tête quant à mes comportements, alors non je n'avais pas réellement fait partie d'une famille avant. Et puis Louis c'était un cas à part, parce que lui il est plus qu'une famille pour moi, il est devenu ... je ne saurais même pas comment le dire.

Attention j'oppose une condition, tu touche pas au visage ! Tout mais pas le visage. Pis pas tout d'ailleurs, il y a des choses dont je pourrais avoir besoin, mais je me tais parce que je parle de ton frère et que donc c'est totalement dégoûtant. Bref me l’abîme pas trop.

Je ne peux m'empêcher de rire. En plus j'imaginais bien Savanah lui couper les cheveux dans son sommeil, tiens en y pensant d'ailleurs je n'avais encore jamais eu droit à cette anecdote, et pourtant j'en avais entendu des milles et des cents au cours des années, venant d'un petit peu toute la famille et sur à peu près toute la famille. Si vous saviez les dossiers que j'ai dont la presse raffolerai, mais qui ne sortiront jamais de ma tête peu m'importe les circonstances.

Si tu me le proposais ... hmmmm ... je ferrais ma diva difficile pour t'extorquer de l'argent voyons ! Et je ne peux m'empêcher de rire de nouveau. Rire, oui, rire, ça fait tellement de bien de rire avec elle, elle qui a été ma meilleure amie, qui est comme une soeur pour moi et qui plus est presque ma belle-soeur. Oula, mais je veux des avant-première avant tout le monde moi, mon Danou et ma Savanah qui coopère et des chansons que tu as écrite toi même j'achète tout de suite ! Je lui souris, j'étais réellement heureuse d'imaginer qu'elle se remettait en selle mais de la bonne façon, qu'elle n'allait pas continuer sur une voie qui les tuaient, elle et sa passion, à petit feu.


Freedom
Les moqueries d'enfants m'ont poussés à devenir une magnifique femme solide comme un roc. Je me suis évadé grâce au tache de couleur sur le papier et aux efforts qui je le croyais aller me tuer, et aujourd'hui je leur crache au visage ma réussite. Il n'y a rien de plus motivant que les idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin de choc
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Sam 7 Juin - 13:55


Il était clair pour moi qu'Amber était une membre à part entière de notre famille. De ma famille, la famille que je m'étais construite au fil du temps et qui aujourd'hui avait commencer à voler en éclat. Cette famille que je ne voulait abandonner pour rien au monde.

J'aurais pas pu rêver d'une meilleure famille, tu le sais ça ? J'ai l'impression que c'est la première fois que je fais partie d'une famille d'ailleurs, si on oublie Louis que je considère comme mon vrai frère bien sur.

Ses mots me font sourire. Elle était bien l'une des seule à considérer les Bass comme une famille et mieux, à l’apprécier. Nous avions souvent été critiquer, les scandales qui tournaient autour de notre famille n'aidant pas et la façon dont nous nous comportions encore moins. Mais je savais cependant que quoi qu'il arrive nous &étions tous unis. Siva, Chuck et moi particulièrement et malgré les tensions, ils restaient mes frères et deux des hommes les plus importants de ma vie.

Attention j'oppose une condition, tu touche pas au visage ! Tout mais pas le visage. Pis pas tout d'ailleurs, il y a des choses dont je pourrais avoir besoin, mais je me tais parce que je parle de ton frère et que donc c'est totalement dégoûtant. Bref me l’abîme pas trop.

J'explose de rire. Elle me fait penser à moi avec Nathan. J'ai toujours préciser à tout le monde que le premier qui abîmait son visage le regretterais. Ce qu'elle dit ensuite ne me choque pas le moins du monde, je connais Chuck et je connais Amber, même si je ne veux en rien imaginer ce qu'ils font je me doute bien que ce ne sont pas des saints et qu'ils ne passent pas toutes leurs soirées à prier tels des catholiques.

Si tu me le proposais ... hmmmm ... je ferrais ma diva difficile pour t'extorquer de l'argent voyons ! Elle rit de nouveau. Oula, mais je veux des avant-première avant tout le monde moi, mon Danou et ma Savanah qui coopère et des chansons que tu as écrite toi même j'achète tout de suite ! Elle sourit.

Tu sais, je me demande si je vais te réengager, non parce-que les divas... Je les vire sur le champs, belle-sœur ou pas. dis-je en riant. Des avants-premières? Non, t'as pas le droit, personne n'a le droit! dis-je en lui tirant la langue. Juste moi, ma guitare, mon piano et mes musiciens. Je ne te dirais même pas quand il va sortir cet album! dis-je en riant.


Be good for you

• Certaines personnes sont prête à s'oublier elle même et à s'effacer pour le bonheur de ceux qu'elles aiment. Certaines personnes aiment sans compter et donneraient leurs vies pour ceux qui sont importants.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membre en Or
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Sam 7 Juin - 14:15

J'avais l'impression d'être mille fois plus légère désormais puisque j'avais vidé mon coeur auprès d'elle, et pouvoir rire avec elle me faisait tellement de bien. J'avais terriblement envie de rire et de rayonner pour trancher avec tout la peine que je ressentais, voir son couple s'effriter est une chose que j'ai déjà vécu, mais jamais encore je n'avais eu l'impression de perdre un morceau de moi en le perdant, chaque pas qui nous éloignait semblé enfoncer une lame un peu plus profond en moi. Sans lui je n'étais pas moi, et quand je n'étais plus moi je perdais ce sourire qu'aujourd'hui Savanah arrivait à me redonner.
Bon daccord je ne ferais pas ma diva, ou presque pas !
J'avais encore à l'esprit toutes ses heures passé devant un photographe, a enfiler tenue après tenue en restant presque muette devant la classe que je pouvais dégager avec sa collection. Qu'est ce qu'on avait pu rire ...
Pas d'avant première pour la tite Amber ? Et pas d'annonce ? Rien du tout ? Bah je vais être triste moi ...
Je lui fais mon petit regard de chien battu, me retenant de rire à nouveau.


Freedom
Les moqueries d'enfants m'ont poussés à devenir une magnifique femme solide comme un roc. Je me suis évadé grâce au tache de couleur sur le papier et aux efforts qui je le croyais aller me tuer, et aujourd'hui je leur crache au visage ma réussite. Il n'y a rien de plus motivant que les idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin de choc
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Sam 7 Juin - 15:36


Je lui souris, attendant de voir sa réaction. Pour dire vrai, je en savais pas moi même quand allait sorti mon album, j'avais déjà enregistrer un bon nombre des chansons et le tournage des deux clips qui sponsoriserais l'album était boucler. Dan avait été exceptionnel. Come & get it était déjà connu du grand public puisque je l'avais chanter durant toutes la tournée avec les Fall Out Boy, cependant, Slow Down ne sortirait que dans quelques jours seulement. Le temps pour moi d'enregistrer la dernière chanson de l'album. J'avais d'ailleurs un rendez-vous le lendemain pour le photoshoot de l'album, j'étais assez stressé, tout devait se faire dans le plus grand secret.

J'essai de ne pas trop parler de l'album, ça doit rester secret. Promis, tu seras vite mise au courant de l'avancement du projet! Quant au fait que tu ne fera pas ta diva, j'attend de voir ça, au premier faux pas je te renvoie! dis-je en riant.


Be good for you

• Certaines personnes sont prête à s'oublier elle même et à s'effacer pour le bonheur de ceux qu'elles aiment. Certaines personnes aiment sans compter et donneraient leurs vies pour ceux qui sont importants.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membre en Or
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Sam 7 Juin - 15:50

J'imagine bien oui que tu dois avoir pas mal de close dans tes contrats et compagnie oui, et puis la surprise serait moins belle si je savais tout d'avance.
Je lui souris, je ne faisais pas partie de ce monde, et je n'en avais jamais fait partie, mais j'étais assez cultivé pour savoir que la musique est un domaine très compliqué où la moindre connerie peut foutre en l'air le travail de toute une vie. C'est bien le genre de boulot que je ne pourrais personnellement pas supporter, pour le peu que je suis apparu sur des magasines people j'en suis déjà écœuré, être médiatiser sans cesse, être sous la pression, avoir une vie instable, non vraiment je ne pourrais pas.
Mais attention madame, mon conjoint est un homme puissant, il a beaucoup de relation et peut faire appel à des avocats pour renvoie sans justificatif valable !
Je riais à nouveau, oui j'ai souvent le rire facile et alors ?


Freedom
Les moqueries d'enfants m'ont poussés à devenir une magnifique femme solide comme un roc. Je me suis évadé grâce au tache de couleur sur le papier et aux efforts qui je le croyais aller me tuer, et aujourd'hui je leur crache au visage ma réussite. Il n'y a rien de plus motivant que les idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin de choc
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER] Sam 7 Juin - 17:01

Eh bien non, pas forcément, les contrats de cet album sont les même que pour les autres, simplement, j'ai demander à terminer tout avant de lancer la promo, un peu comme Beyonce, personne ne savait qu'elle allait sortir son album. dis-je en souriant. Beyonce... Si j'avais la même carrière qu'elle je serais la femme la plus heureuse au monde, elle avait réussi dans le monde de la musique et menait une vie quasiment parfaite.
Un homme puissant? Il oserait pas faire ça à sa petite soeur! dis-je en riant. Il a bien trop peur que je ne lui vole ses frites à la cantine! dis-je en riant de plus bel. Pour être honnête, mon frère me manquait, mais bien trop fière, je n'osais l'avouer. J'avais pris mes distances avec les deux personnes qui me connaissais le mieux au monde, Siva et Chuck et si sur le moment, je n'avais pas ressenti le vide qui me tiraillais maintenant, aujourd'hui, j'avais pris conscience que j'avais besoin d'eux plus que jamais.


Be good for you

• Certaines personnes sont prête à s'oublier elle même et à s'effacer pour le bonheur de ceux qu'elles aiment. Certaines personnes aiment sans compter et donneraient leurs vies pour ceux qui sont importants.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tout était si simple... [AMBER]

Revenir en haut Aller en bas

Tout était si simple... [AMBER]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Et si tous ça n'était qu'un rêve ?» Léviathan en scrachbuilt - le baneblade c'était trop simple» Légion Ardente: Et si tout était en réalité un plan?» Stop tout !!!» LBP2 retardé car tout le monde ne peut pas connecter sa PS3
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Drink it if you can :: Hors RPG :: Archives :: Saison 3 V2 :: Scène :: Scène close-